Effets de l'alcool sur le corps

L'alcool se propage à travers tout votre corps par l'intermédiaire du sang. Boire en excès à une seule occasion peut avoir toutes sortes d'effets négatifs sur l'ensemble de votre corps. Vous trouverez ci-dessous des informations sur :
l'alcool et la douleur, les maux d'estomac, le mal de tête , la gueule de bois, les black-outs, l'intoxication alcoolique.

Les effets et risques d'une consommation excessive d'alcool de longue durée figurent dans la rubrique :
Risques liés à une consommation excessive d'alcool »

L'alcool et la douleur

  • L'alcool exerce un effet anesthésique et analgésique. Il peut soulager temporairement une douleur physique (par exemple, des maux de dents), mais il n'élimine pas la cause de la douleur. En outre, l'alcool ne favorise pas le processus de guérison, mais, au contraire, le ralentit. L'assimilation de l'alcool par l'organisme nécessite, en effet, de l'énergie dont le corps a besoin pour recouvrer la santé.
  • L'effet anesthésiant de l'alcool peut réprimer la sensation de douleur pendant sa consommation, de sorte qu'il en masque la cause.
  • La poule ou l'oeuf ? Parfois, l'alcool peut aussi être la cause de la douleur, voir les risques d'une consommation excessive d'alcool »
  • Une douleur chronique peut également susciter progressivement une propension à boire de plus en plus.
    En savoir plus sur l'alcool et la douleur chronique »

Maux d'estomac, nausées et vomissements

  • L'alcool stimule la muqueuse gastrique et celle-ci produit alors davantage d'acide gastrique. De cette façon, une consommation excessive d'alcool peut entraîner une détérioration de la muqueuse gastrique. Cela entraîne à son tour des maux d'estomac.
  • Même une consommation d'alcool excessive à une seule occasion stimule la muqueuse gastrique. La muqueuse peut être alors irritée au point de provoquer des nausées et une contraction de l'estomac, qui aboutissent à des vomissements.
  • Etant donné que l'alcool stimule la production d'acide dans l'estomac, une consommation excessive d'alcool peut provoquer une gastrite. L'alcool ne serait toutefois pas directement impliqué dans la survenance d'un ulcère de l'estomac.

L'alcool et les maux de tête

  • L'alcool est décomposé par le foie. Il en résulte l'apparition d'une substance toxique (l'acétaldéhyde), susceptible de provoquer des maux de tête.
  • Dans toute boisson alcoolisée, on trouve, outre de l'alcool, une petite quantité d'«alcools frelatés». Ces alcools sont également toxiques, sont décomposés plus lentement et peuvent provoquer des maux de tête le lendemain.
  • L'alcool exerce un effet vasodilatateur. La dilatation des vaisseaux sanguins au niveau du crâne provoque des maux de tête chez beaucoup de personnes. Elle peut également provoquer une crise migraineuse chez des personnes qui y sont sensibles.

alcool et gueule de bois

La "gueule de bois" ou le "lendemain de la veille"

  • Une gueule de bois résultant d'une consommation d'alcool excessive entraîne généralement : maux de tête, nausées, bouche sèche donnant une sensation de soif, transpiration et hypersensibilité aux stimuli. La gueule de bois a plusieurs causes.
  • Grâce à divers mécanismes, l'alcool stimule l'exsudation. En conséquence, le corps se déshydrate, ce qui entraîne des symptômes typiques tels que maux de tête (en raison d'une baisse de pression des liquides dans le cerveau), sécheresse de la bouche et apathie.
  • La surstimulation de la muqueuse gastrique provoque des nausées.
  • La décomposition de l'alcool par le foie libère un certain nombre de substances (toxiques), qui accentuent les effets de la gueule de bois.
  • En savoir plus sur la prévention de la gueule de bois et les «substances anti-gueule de bois»

L'alcool et les black-outs

  • Les black-outs surviennent après une consommation d'alcool en (trop) grandes quantités. Au moment même, vous ne remarquez rien, mais le lendemain vous ne vous souvenez de rien ou de pas grand-chose.
  • Les black-outs sont un symptôme d'intoxication qui provoquent des troubles de fonctionnement du cerveau. Les informations présentes dans la mémoire à court terme ne sont plus communiquées à la mémoire à long terme.
  • Si vous avez régulièrement des black-outs, c'est nocif pour le cerveau et pour le fonctionnement de la mémoire en particulier. Des black-outs réguliers sont un signe de consommation excessive d'alcool.
  • En savoir plus sur l'alcool et les troubles de la mémoire »

Intoxication alcoolique

  • Vous pouvez boire au point d'être littéralement empoisonné par l'alcool.
  • L'intoxication alcoolique peut provoquer de la confusion, une forte baisse du niveau de vigilance/une perte de conscience et un coma. La forte sédation provoquée peut, à son tour, entraîner un arrêt de votre coeur ou de votre respiration.
  • Une intoxication alcoolique est grave et nécessite une intervention médicale.
  • En savoir plus sur l'intoxication alcoolique »

intoxication alcoolique

Effets et risques à long terme

En haut

 

Share:

Share: