Retour à la page précédente

Alcool et œsophagite

Alcool, œsophagite et gastrite

Un reflux périodique du contenu de l'estomac (et donc aussi de l'acide gastrique) dans l'œsophage peut déclencher une «remontée d'acidité», et au final une lésion inflammatoire chronique de la paroi de l'œsophage.

  • L'alcool à lui seul peut irriter la muqueuse de l'œsophage. Il augmente aussi le degré d'acidité de l'estomac. De plus, il peut détendre le sphincter, situé à l'extrémité de l'œsophage, ce qui facilite le reflux du contenu de l'estomac dans l'œsophage. Une consommation excessive d'alcool augmente donc les risques d'irritation ou d'inflammation de l'œsophage.
  • L'alcool peut aussi dissimuler une inflammation de l'œsophage déjà présente. En effet, l'œsophagite provoque une sensation de brûlure ou une pression derrière le sternum, mais en buvant, la personne anesthésie cette douleur. Cet apaisement n'est que temporaire puisque l'alcool vient en réalité renforcer l'inflammation de base.

Varices de l'œsophage

Des problèmes de foie peuvent apparaître lorsque l'on boit de manière excessive. Dès lors, une partie du sang qui s'écoule normalement dans le foie va alors rechercher des «voies alternatives», dont les veines de l'œsophage, ce qui provoque à terme des varices œsophagiennes. Or, ces varices peuvent facilement éclater et se mettre à saigner et doivent alors être traitées de toute urgence, car elles peuvent mettre la vie de la personne concernée en danger.

Maux d'estomac et gastrite

L'alcool stimule la muqueuse gastrique ainsi que la production d'acide gastrique. Ceci peut provoquer des douleurs d'estomac ou des maux de ventre, accompagnés de nausées et de vomissements.

L'estomac est, en permanence, stimulé de cette manière lorsque l'on a affaire à une consommation excessive d'alcool de longue durée. Ces douleurs d'estomac deviennent alors chroniques et peuvent aboutir à une inflammation de la muqueuse gastrique, appelée gastrite.

Cependant, il ne semble pas exister de lien direct entre cette inflammation et un ulcère à l'estomac.

Retour à la page précédente

En haut

 

Share:

Share: