Mélange de substances

Par mélange de substances, il faut comprendre la consommation simultanée d'alcool et de médicaments ou d'autres drogues. Les conséquences peuvent être imprévisibles, désagréables ou dangereuses.

En voici un aperçu.

Alcool et médicaments

Comment cela fonctionne?

L'association médicament - consommation d'alcool n'a pas le même effet pour toutes les molécules médicamenteuses. L'alcool peut modifier l'action de certains médicaments et certains médicaments peuvent augmenter les effets de l'alcool. Ces effets peuvent exister alors qu'il y a plusieurs heures (voire - plus rarement - plusieurs jours) d'intervalle entre les différentes consommations.

alcool médicaments

  • En conclusion: soyez prudents lorsque vous mélangez de l'alcool et des médicaments! Certains médicaments sont alors trop rapidement métabolisés par le foie, d'autres trop lentement, ce qui peut provoquer une overdose. Lisez toujours attentivement la notice et, en cas de doute, demandez conseil à un pharmacien ou à un médecin.
  • Par exemple si vous combinez alcool et calmants ou somnifères, cela augmente les effets de ces derniers. Vous vous retrouvez alors davantage sous influence et vous pouvez éprouver des troubles de la coordination associés à un ralentissement de vos capacités de réaction. Vous pouvez également vivre des baisses de votre niveau de vigilance, ce qui peuvent être très dangereux au volant.
  • Ou encore, si vous associez régulièrement les analgésiques à base de paracétamol et l'alcool, vous pourriez souffrir de lésions hépatiques.
  • Enfin, un autre exemple d'usage fréquent concerne les anti-inflammatoires, tels que l'acide acétylsalicylique (par exemple l'aspirine®), l'ibuprofène (par exemple le Nurofen®), etc. Ces médicaments peuvent provoquer des douleurs d'estomac. Si ils sont combinés avec de l'alcool, ces douleurs deviennent alors plus importantes et le risque de complications stomacales augmente.
  • Envie d'en savoir plus: "Médicaments et Alcool? Evitez les cocktails à risque..." ou encore sur le site http://www.pharmacie.be/medicaments/medicaments-et-alcool-evitez-les-cocktails-risque
  • Que faire si les choses tournent mal ? En savoir plus

Alcool et amphétamines ("speed")

  • Les stimulants, les amphétamines par exemple, ont pour effet de vous faire sentir moins rapidement saoul. Il se peut donc que vous buviez beaucoup plus que vous n'en aviez l'intention.
  • La combinaison vous rend souvent téméraire. Vous avez l'impression de continuer à tout contrôler (par exemple au volant), alors que ce n'est plus le cas.
  • Chez les utilisateurs «inexpérimentés» surtout, la perte de contrôle peut se produire plus rapidement. Le risque de comportement agressif et d'actions impulsives augmente.
  • Il existe d'autres risques encore : augmentation de la température du corps, phénomènes de déshydratation, troubles du rythme cardiaque, infarctus, hémorragie cérébrale, confusion mentale, attaques de panique, paranoïa et idées délirantes.
  • Que faire si les choses tournent mal ? En savoir plus

Alcool et cannabis (herbe, haschich ou hasch)

  • La combinaison d'alcool et de cannabis peut parfois provoquer des effets inattendus, en particulier chez les utilisateurs inexpérimentés. Un «high» initial peut très soudainement se transformer en nausées, vomissements et céphalée, ce qui peut paraître fort angoissant. Les consommateurs expérimentés de cannabis boiront généralement de façon très modérée lorsqu'ils fument.
  • Tant l'alcool que le cannabis ont un effet négatif sur les capacités de conduite. La combinaison des deux peut être très dangereuse au volant.
  • Que faire si les choses tournent mal ? En savoir plus

alcool mélange de substances

Alcool et cocaïne

  • Comme les stimulants, la cocaïne combinée à l'alcool vous fait sentir moins rapidement saoul. Par conséquent, vous aurez facilement tendance à boire trop. Mais la gueule de bois qui en résultera sera deux fois plus forte.
  • L'alcool, comme la cocaïne, peuvent vous rendre téméraire. Ceci peut être cause de risques supplémentaires si vous prenez ensuite le volant. Le risque de comportement impulsif augmente fortement. Cette combinaison peut par ailleurs vous rendre très agressif en raison de l'action stimulante de la cocaïne et de l'effet désinhibiteur de l'alcool.
  • La combinaison alcool et cocaïne constitue une charge supplémentaire pour votre cœur. Les deux produits augmentent le rythme cardiaque et par conséquent les besoins en oxygène du cœur. La cocaïne a cependant une action vasoconstrictrice qui se traduit par une diminution de l'apport d'oxygène. Dans certaines circonstances, ceci peut induire une anoxie aiguë au niveau du cœur et des troubles du rythme cardiaque.
  • De fortes doses des deux produits peuvent provoquer confusion, attaques de panique, paranoïa et expériences psychotiques.
  • Que faire si les choses tournent mal ? En savoir plus

Alcool et XTC

  • La consommation combinée d'alcool et de XTC peut provoquer une déshydratation. D'une part, le XTC contribue à une augmentation de la température du corps. D'autre part, l'alcool provoque une élimination accrue de liquide via l'urine. Ces deux facteurs augmentent donc très fortement le risque de déshydratation. Les conséquences de la déshydratation sont : fièvre élevée, crises d'épilepsie, saignements généralisés, rhabdomyolyse (dégradation rapide des cellules musculaires) et troubles rénaux. Une hospitalisation est alors nécessaire.
  • La combinaison des deux produits augmente le risque de troubles de la fonction hépatique.
  • Les conséquences psychiques à court terme peuvent prendre la forme de confusion et de sentiments d'angoisse. A plus long terme peuvent apparaître des troubles de la mémoire, des troubles de la concentration et des troubles de l'humeur (surtout de la dépression).
  • Que faire si les choses tournent mal ? En savoir plus

alcool xtc

Alcool, opiacés et drogue du viol

  • La consommation combinée d'alcool et d'opiacés (tels que l'héroïne et la méthadone) renforce les effets anesthésiants. Des doses élevées peuvent conduire au coma. Parfois, certaines fonctions physiques (cœur, respiration) sont tellement inhibées que la mort survient. La combinaison d'opiacés et d'alcool et/ou de sédatifs est une cause fréquente d'overdose.
  • La drogue du viol est souvent appelée «XTC liquide» alors qu'elle n'a en fait rien à voir avec le XTC. La drogue du viol (GHB - gammahydroxybutyrate) est en fait un psychotrope dépresseur utilisé autrefois comme anesthésiant général en chirurgie. Le produit présente en lui seul de sérieux risques de perte de conscience et de ralentissement de la fréquence respiratoire. Lorsqu'il est combiné à de l'alcool, le risque est encore plus grand.
  • Que faire si les choses tournent mal ? En savoir plus

Alcool et tabac

  • La combinaison alcool et tabac ne comporte que peu de risques, voire aucun, à court terme. Il n'en va toutefois pas de même à plus long terme. De plus, ces deux substances provoquent une addiction. Il est plus difficile d'arrêter la consommation de l'une d'elles si vous continuez à utiliser l'autre.
  • Comme l'alcool, le tabac augmente le risque de maladies cardiovasculaires. La combinaison des deux constitue donc une source de risque accru.
  • En outre, l'alcool, comme le tabac, augmente le risque de cancer de la gorge et de l'œsophage.

En savoir plus sur l'alcool et les drogues

En haut

 

Share:

Share: