Retour à la page précédente

Comment l'alcool agit-il chez les jeunes ?

Il ne faut pas commencer trop tôt

Quand on est jeune, le corps réagit différemment à l'alcool que quand on est adulte. L'emprise de l'alcool est plus rapide et plus intense chez les jeunes.

  • En effet, votre corps est plus petit et plus léger et en pleine phase de croissance.  Le cerveau, le système nerveux et les organes sont aussi plus vulnérables face aux effets néfastes de l'alcool. Le cerveau continue à se développer jusqu'à l'âge d'environ 23 ou 24 ans. Le fait de commencer à boire beaucoup jeune peut entraîner des dommages irréparables.
  • En période de croissance, le foie est aussi plus petit. L'alcool reste plus longtemps présent dans le corps, car il est plus lentement assimilé par celui-ci.
  • Le genre de la personne fait également une différence (garçon vs fille). L'alcool se propage dans tous les liquides de l'organisme. Or, les garçons ont en moyenne environ 10 % de liquide en plus dans leur organisme que les filles. C'est pourquoi, celles-ci s'enivrent de façon plus rapide et intense que les garçons.

Les risques chez les jeunes

  • D'après ce qui précède, il est clair que l'alcool perturbe le développement du cerveau. Les capacités de raisonnement, de planification, d'orientation dans l'espace et la mémoire peuvent être endommagées par l'alcool. Une consommation excessive n'a donc pas uniquement un effet visible sur le fonctionnement de la mémoire mais réduit aussi la concentration. Les résultats scolaires sont alors en chute libre et le cerveau subit des dommages permanents.
    Voir aussi : Alcool et cerveau »
  • D'autre part, comme les organes sont plus vulnérables, les risques de troubles hépatiques et gastriques sont aussi plus élevés.
  • L'alcool peut également dérégler l'équilibre hormonal, ce qui freine la croissance des os. Et ces dérèglements touchent aussi le développement sexuel. Ainsi, par exemple, les filles peuvent avoir des règles irrégulières.
  • Les réflexes diminuent bien plus que chez les adultes, ce qui augmente les risques d'accident.
  • La maîtrise de soi diminue plus rapidement et des comportements impulsifs et agressifs apparaissent plus facilement. Pendant les sorties, les jeunes qui boivent sont plus fréquemment victimes/auteurs d'agressions que les adultes.
  • Les black-outs, c'est-à-dire les trous de mémoire (quasi) complets, sont aussi clairement plus fréquents. Ils se manifestent notamment après avoir bu en peu de temps un certain nombre de verres d'alcool. Le black-out est pratiquement garanti si vous buvez 5, 6 verres ou plus en peu de temps. Ces black-outs sont à chaque fois très mauvais pour le cerveau. La mémoire risque de souffrir de dommages permanents si ces black-outs sont réguliers.
  • Par ailleurs, le fait de boire beaucoup et rapidement augmente les risques d'intoxication alcoolique de façon exponentielle par rapport aux adultes. Cette intoxication conduit à un état narcotique, qui peut stopper la respiration ou les pulsations cardiaques.
    En savoir plus sur l'intoxication alcoolique »
  • En bref, en commençant à boire jeune, par exemple à 14 ans, vous augmentez fortement les risques de problèmes graves liés à l'alcool une fois adulte. C'est ce qui ressort de différentes études scientifiques. A l'inverse, en commençant à boire plus tard, par exemple à 18 ans, ces risques diminuent.

Pour plus d'informations, visitez ce site suisse, dédié aux jeunes entre 16 et 20 ans:https://www.bourredesavoir.ch/

Retour à la page précédente

En haut

 

Share:

Share: