Retour à la page précédente

Signes d'une consommation d'alcool problématique chez votre partenaire

  • Si votre partenaire a continuellement besoin d'alcool pour se détendre, pour changer d'humeur, pour vaincre certaines peurs ou pour «calmer ses nerfs».
  • Si votre partenaire semble n'avoir presque jamais assez avec un verre ou deux et en demande toujours plus et recherche toujours des situations où il a l'occasion de boire.
  • Si votre partenaire boit rapidement et avec avidité, boit en secret, dégage souvent une odeur d'alcool et mâche des chewing-gums pour masquer l'odeur de l'alcool.
  • Si votre partenaire commence à se plaindre de symptômes de sevrage comme des mains tremblantes, la transpiration et l'insomnie. Ces symptômes peuvent se manifester bien après que l'on a arrêté de boire.
  • Si votre partenaire a déjà manifesté , à plusieurs reprises, l'intention de réduire sa consommation ou d'essayer d'arrêter de boire du jour au lendemain. Mais qu'il ne parvient pas à tenir plus de quelques jours.
  • Il est également possible que votre partenaire ne boive rien pendant plusieurs jours, mais qu'à certains moments (par exemple, le week-end) il fasse une consommation abusive d'alcool. Et cela peut aussi se produire systématiquement lors de fêtes ou d'autres occasions spéciales. Habituellement, se posent des problèmes supplémentaires, comme le fait de rester à l'écart pendant un temps anormalement long, de chercher la dispute, de vouloir conduire en état d'ivresse, de commencer à se montrer désagréable en société, etc.
  • Quand il y a régulièrement des disputes à la suite d'une consommation d'alcool.
  • Si votre partenaire n'a plus envie de faire l'amour à cause de la boisson. Ou, à l'inverse , vous n'éprouvez plus de plaisir à faire l'amour avec une personne ivre.
  • Lorsque votre partenaire commence à négliger certaines activités à cause de la boisson. Par ex. : les tâches ménagères, les rendez-vous avec les enfants, le travail, les loisirs...
  • Lorsque votre partenaire commence à vous demander de résoudre les problèmes qui résultent de la boisson. Par ex. : prévenir son employeur en cas de «maladie», résoudre les désaccords avec la famille ou les amis, payer les dettes...

Retour à la page précédente

En haut

 

Share:

Share: