La parole aux participants

S'inscrire dès à présent ?

Désirez-vous participer ?
S'inscrire ici »

Je voulais réduire ma consommation d’alcool, mais je n’y arrivais pas tout seul. Je ne tenais pas plus de deux jours. Ces entretiens réguliers m’ont certainement aidé à tenir le coup. J’ai beaucoup appris grâce au programme et je me suis senti soutenu par mon thérapeute, même si cela s’est moins bien passé pendant quelques jours.

Je ne voulais plus continuer à boire comme l’année passée. J’aimerais pouvoir à nouveau boire modérément et apprécier, comme avant. J’ai souvent dû prendre sur moi, mais je suis heureux d’avoir fait l’effort. Une mention spéciale à ma thérapeute qui a supporté patiemment mes lamentations et qui a continué à m’encourager.

Je réalise à présent que je ne suis pas anormal. A cause de l’alcool, il m’arrivait parfois de faire des choses que je ne voulais pas réellement. J’ose maintenant me regarder dans le miroir, car je réagis.

Je viens de terminer le programme de 12 semaines et il m'a pleinement satisfait. Mon objectif était à l'origine de maîtriser ma consommation d'alcool. Mais je l'ai laissé tomber au bout d'un temps, Cela n'a pas réussi. En effet, les jours où je m’autorisais à boire, je ne parvenais plus à contrôler le rythme et je me laissais complètement aller. J'ai alors lu sur le forum que d'autres participants conseillaient d'arrêter complètement. J'avais d'ailleurs moi-même beaucoup plus de mal à contrôler ma consommation qu'à ne rien boire.

Mon épouse en avait assez de mes promesses, elle voulait que je m’attaque réellement au problème. Je ne veux pas perdre ma famille, elle représente bien plus à mes yeux que mes copains de comptoir. Le programme et mon thérapeute m’ont donné de nombreuses pistes de réflexion et des conseils utiles. Je suis, à présent, capable de contrôler ma consommation. Toutefois, je sais que je dois rester vigilant, mais je suis enfin sur la bonne voie. Merci !

Chaque semaine, j'attendais la conversation via le chat. C’est surtout au cours des premières semaines que ce fut un réel support pour moi. A présent, je bois beaucoup moins et je veux que ça continue. Bien que le programme soit terminé, je surfe encore régulièrement sur le site, notamment pour lire le forum de discussion des participants.

Au début, j’émettais quelques réserves, mais le programme m’a bien plu. Mon thérapeute m’a mis vraiment à l’aise. Les différents exercices m’ont permis d’identifier mes points faibles. Il m’arrive encore de rechuter, mais je suis capable de me relever plus facilement.

Je m’appuyais beaucoup sur le journal de bord de ma consommation d’alcool. Au début, ce fut, toutefois, interpellant de découvrir les quantités que j’étais capable de boire. Mais il est difficile de faire mentir des chiffres noir sur blanc évidemment. Aujourd’hui, j’ose aussi admettre la situation vis-à-vis de ma partenaire. Avant nous nous disputions sans arrêt à ce sujet. L’intervention d’un thérapeute est bien nécessaire. Je ne ressentais plus le besoin de me défendre en permanence. Ni de me leurrer.

Je me suis senti réellement soutenu pour enfin réussir à arrêter de boire. Je pense qu’aucun membre de ma famille n’osait y croire. J’ai, cependant, utilisé de l’Antabuse pour m’aider et j’envisage de le prendre encore un petit peu.

 

 

Ces témoignages sont proposés par des participants du programme d'accompagnement en ligne du site néerlandopone www.alcoholhulp.be.

En haut

 

Share:

Share: